Notre site utilise des témoins pour améliorer votre expérience. Pour plus d'informations sur notre politique relative aux témoins, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Derm.ca

Editorial Team

8 min read
Ildiko Juhasz, copropriétaire de Derm.ca

Dans ce volet de Rencontrer le marchand, nous nous entretenons avec Ildikó Juhasz, copropriétaire de la clinique de dermatologie Derm.ca et de Revoderm.com, à Calgary, en Alberta. Juhasz nous explique comment son partenariat dynamique avec le Dr Ken Alanen leur offre la possibilité de fournir aux patients ce qu’il y a de mieux en matière de dermatologie cosmétique et médicale, et comment ils ont élargi leur cabinet pour inclure la télémédecine pendant la pandémie.

Share:

Clover : Bonjour Ildikó! Pouvez-vous nous parler de votre entreprise?

Ildikó Juhasz : Bien sûr! Je suis PDG et cofondatrice de Derm.ca et Revoderm.com, une clinique de dermatologie où nous offrons des traitements cosmétiques et médicaux. Nous avons également notre propre gamme interne de produits de soins de la peau, Revoderm.  Je gère le volet traitements cosmétiques de l’entreprise et mon partenaire, le Dr Ken Alanen, dirige le cabinet médical. Nous travaillons en étroite collaboration pour fournir les meilleurs résultats à nos patients. 

Clover : Comment avez-vous décidé de démarrer une clinique de dermatologie?

Juhasz : Je suis née et j’ai grandi en tant que citoyenne hongroise en Transylvanie, qui fait partie de la Roumanie, et j’ai immigré au Canada il y a plus de 20 ans. En Roumanie, j’étais infirmière en salle d’urgence et lorsque je suis venu au Canada, j’ai dû apprendre une nouvelle langue et tout recommencer à zéro. J’ai eu l’occasion de travailler dans une clinique de cosmétologie; j’ai eu l’impression d’être au bon endroit pour utiliser mes connaissances en soins infirmiers et travailler en étroite collaboration avec les patients, ce qui est l’une des parties préférées de mon travail.

Clover :  Pouvez-vous expliquer comment votre partenaire et vous travaillez ensemble?

Juhasz : Nous travaillons très bien ensemble et nos compétences respectives aident nos patients à obtenir les meilleurs soins possible. La beauté de notre entreprise est que chaque fois que j’ai besoin d’un deuxième avis, le Dr Alanen peut tout simplement venir examiner le patient et répondre à ses préoccupations.  Il prend soin des cancers de la peau et d’autres affections dermatologiques qui nécessitent des soins médicaux. Il pourra tout simplement entrer dans la salle de traitement et me dire : « Oui, vous pouvez passer le laser à cet endroit » ou « Non, ne touchez pas ce grain de beauté.  Il me préoccupe et nous allons faire une biopsie au lieu de le passer au laser.  Transférons le patient du côté médical pour effectuer une biopsie. »

Cela fonctionne également dans le sens inverse. Supposons que vous avez des taches brunes causées par les dommages du soleil et que vous commencez par un rendez-vous avec le Dr Alanen.  S’il s’avère que les taches ne sont pas cancéreuses, mais que vous voulez toujours améliorer leur apparence, ces clients finissent par recevoir des traitements avec moi à la clinique.  Je vais vous montrer les différents traitements non chirurgicaux que nous utilisons qui peuvent éliminer les taches.

C’est un grand avantage pour nos patients d’avoir des traitements cosmétiques et médicaux disponibles sous le même toit. 

Clover : Consultez-vous une grande variété de patients dans votre cabinet?

Juhasz : Absolument! Nous voyons tout le monde, des adolescents de 13 ans atteints d’acné jusqu’aux agriculteurs de 90 ans atteints de cancer de la peau et de peau endommagée par le soleil.

Clover  : Comment avez-vous commencé à utiliser Clover?

Juhasz : Nous sommes récemment passés à Clover il y a environ un an.  J’ai entendu parler de Clover de l’un de mes patients, dont le fils travaillait pour l’entreprise.  Une fois que j’ai rencontré le représentant de Clover, j’ai vraiment aimé l’élégance de la station. Dans l’industrie cosmétique, l’aspect est très important et tout doit être en harmonie dans ma salle d’attente.

J’aime aussi la possibilité d’envoyer des courriels aux patients avant leur rendez-vous, ainsi que leur envoyer des factures. Clover me donne davantage d’occasions que ce que m’offrait mon ancien fournisseur.

Clover : Parlons de la pandémie. Comment votre entreprise a-t-elle changé et s’est-elle adaptée?

Juhasz : Nous avons été très chanceux, car nous offrons des services de télémédecine depuis plus de 10 ans et nous offrons les seuls traitements anti-acné de télémédecine disponible au Canada, Acne.ca; maintenant nous avons introduit la même plateforme sur notre site Web de soins de la peau Revoderm.com. Heureusement, la dermatologie est un champ très visuel. Si vous nous envoyez une photo de votre éruption cutanée, d’un grain de beauté ou de toute préoccupation esthétique, il est très facile pour le Dr Alanen de dire « Oui, cela doit être retiré » ou si le grain de beauté est bénin ou simplement pour conseiller un plan de soins pour une peau plus saine. 

Le Dr Alanen a commencé la télémédecine en tant que service entre médecins il y a environ 10 ans; cela lui permettait de fournir une seconde opinion pour les soins primaires et les médecins de famille, mais nous avons maintenant élargi nos activités pour traiter directement avec les patients par l’entremise de notre portail. Nous avons également créé Acne.ca, qui est très unique.  C’est le seul site de télémédecine pour l’acné au Canada. 

Clover : Cela semble si intéressant! Pouvez-vous nous en dire plus sur Acne.ca?

Juhasz : C’est une excellente occasion pour toute personne aux prises avec l’acné.  Peu importe si le patient se trouve à Halifax ou à Montréal.  Nous avons un serveur médicalement sécurisé connecté à toutes les pharmacies canadiennes. Tout ce qu’un patient a à faire est de soumettre des photos de son acné, puis nous l’informons du type de produits de soins de la peau qui fonctionneront en synergie avec les ordonnances prescrites. Le patient n’a qu’à nous indiquer sa ville et son quartier et nous lui envoyons la recommandation d’ordonnance et de soins de la peau. Ses produits seront ensuite prêts pour la cueillette ou la livraison, consultez Revoderm.com.

Notre clinique a été fermée en mars, avril et mai 2020 et nous avons poursuivi nos activités de télémédecine gratuitement sur Acne.ca et Revoderm.com durant ces trois mois de fermeture afin de faire face à l’épidémie de la COVID-19.

Clover : Et bien! C’est incroyable.

Juhasz : Oui, je voulais vraiment soutenir les personnes et redonner à la communauté.  Pour tellement de personnes, c’était vraiment difficile et cela l’est encore, surtout d’un point de vue social et mental.  Vous avez eu beaucoup plus de temps pour réfléchir à vous-même et vous regarder dans le miroir et vous voir à l’écran lors d’appels vidéo. La consultation coûte normalement 55 $, mais nous avons effectué toutes les consultations gratuitement pendant ces trois mois.

Clover : Quels sont certains des plus grands changements dans votre entreprise qui sont attribuables à la COVID-19?

Juhasz : Avant la pandémie, nous avions plusieurs associés et nous avions une clinique très importante et très occupée. Cela a beaucoup changé et nous avons dû réduire nos effectifs, et revenir à nos débuts avec seulement nous deux en tant que prestataires, et nous voyons moins de patients avec les protocoles de distanciation sociale. C’était dévastateur de devoir laisser le personnel partir, mais nous avons dû prendre cette décision difficile. Au lieu de faire croître la clinique, nous avons dû faire exactement le contraire et réduire l’activité, en consultant moins de patients dans un environnement sécuritaire. 

Nous consultons à présent moins de patients et nous offrons moins de traitement. Nous sommes encore très occupés, mais maintenant nous nous assurons de restreindre la salle d’attente à seulement quelques patients entre les rendez-vous, comparativement à la façon dont nous procédions auparavant. 

Clover : Pouvez-vous parler de la façon dont vous vous êtes tourné vers la télémédecine et comment cela a fonctionné pour votre clinique?

Juhasz : Nous faisons maintenant davantage de télémédecine, ce qui, je crois, sera l’avenir. De nombreux patients ne se sentent toujours pas à l’aise de venir en personne, surtout s’ils ont une maladie auto-immune ou s’ils vivent avec des membres de leur famille à risque élevé. Les personnes ont également réalisé que la télémédecine était beaucoup plus pratique. Ils n’ont pas à se rendre à la clinique ni à payer pour le stationnement et peuvent se soumettre à la consultation complète depuis leur domicile.

Clover : Souhaitez-vous partager quelques dernières réflexions pour d’autres propriétaires de petites entreprises?

Juhasz : Je pense que la plus grande leçon que j’ai apprise est qu’il faut simplement rester positif.  J’essaie de soutenir les petites entreprises et les entreprises locales, et d’aider les autres membres de notre communauté.  Nous traversons tout cela ensemble. Je crois que nous verrons bientôt le bout du tunnel avec la disponibilité des vaccins. J’espère vraiment que les patients se sentiront, bien vite, en sécurité pour voyager et reprendre leur vie professionnelle et sociale normales. 

 Lisez davantage sur nos histoires Rencontrer le marchand pour des histoires réelles de petites entreprises en action partout à travers le pays. Vous voulez être mis en vedette dans cette série? Remplissez notre questionnaire, et si nous pouvons vous inclure dans un prochain cycle d’entrevue, nous vous enverrons une invitation!

Choose your country